Coopération internationale

Daniel Fortin, Military Liaison Officer, ONU

DanielFortin.jpg  

Daniel est Military Liaison Officer au sein de la mission de l’ONU au Soudan du Sud (MINUSS). Auparavant il a également travaillé pour la Kosovo Force au sein d’une équipe de liaison et de surveillance. Entre 2006 et 2011, il a effectué un Baccalauréat ès lettres en philosophie, histoire et sciences des religions et histoire de l’art, puis une Maîtrise ès lettres en histoire et sciences des religions (mémoire en sociologie des religions) et philosophie.

Selon lui, il n’y a pas de lien direct, mais un lien indirect, entre son travail et les disciplines étudiées à l’Université. Il relève qu’il est pour lui intéressant de travailler maintenant dans un pays où la deuxième ethnie majoritaire est celle des Nuers, étudiée par Evans-Pritchard dans plusieurs de ses ouvrages, et sur lesquels Daniel a dû effectuer un travail de séminaire durant ses études. Aussi, certaines compétences acquises durant sa formation se trouvent être utiles, en particulier celles provenant des enseignements portant sur l’enquête de terrain. Par exemple: ouverture sur la diversité culturelle, rester vigilant face à la surinterprétation des informations/données, de même qu’éviter le travers consistant à faire sens d’une situation complexe au moyen d’un seul facteur considéré a priori comme prédominant (religion, appartenance ethnique).

Retrouvez son témoignage complet et ses conseils sur www.unil.ch/perspectives.

Emilie Converset, coordinatrice de projet, Peace Watch Switzerland

Licenciée en lettres (allemand, français et sciences sociales), Emilie Converset rédige son mémoire sur les récits de guerre africains. Ses études terminées, elle voyage pendant deux ans, effectue diverses traductions et des mandats juridiques pour le Service d’Aide Juridique aux Exilés (SAJE). Elle complète en outre sa formation par un Master en sociologie politique à l’Institut des hautes études internationales et du développement, axé sur la question des pays arabes et musulmans.

Elle obtient son premier poste à l’Entraide protestante suisse (EPER), au département de communication et recherche de fonds. Parmi les éléments clés pour obtenir ce poste, elle mentionne la maîtrise de l’allemand (beaucoup d’ONG en Suisse ont leur siège en Suisse allemande), son expérience du terrain et ses engagements bénévoles (au SAJE, par exemple).

Dans le cadre de l’EPER, elle se forme en marketing social et recherche de fonds – aspect qui représente l'une des importantes préoccupations des ONG. Depuis 2008, Emilie Converset occupe un poste à Peace Watch Switzerland. En parallèle elle a suivi une formation continue sur la gestion stratégique et financière de projets de développement.

Retrouvez son témoignage complet et ses conseils sur www.unil.ch/perspectives.

Suivez nous:          

Travailler dans le domaine de la coopération internationale

Domaines d'activités, fonctions, spécificités du secteur: consultez le dossier emploi disponible sur le site www.unil.ch/perspectives.

Partagez:
Anthropole - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 29 78
Fax +41 21 692 29 05