Culture

Manuel Sigrist, chargé de projets web et nouveaux médias au Musée de l'Elysée

ManuelSigrist.jpg  

«Ma fonction exige de solides connaissances techniques et théoriques en outils web et informatique ainsi qu’en création multimédia. Un bon sens de la rédaction, des bases en gestion de projet et en statistiques, ainsi que des connaissances du monde muséal et de l’histoire de l’art sont également importants.

J’ai commencé à travailler pour le Musée de l’Elysée pendant mes études, comme stagiaire puis pour différents mandats. J’ai aussi réalisé un mémoire codirigé par l’UNIL et le musée. Le contact avec mes professeurs a été déterminant pour entrer dans l’institution. Les enseignantes et enseignants ont souvent un bon réseau, profitez-en!»

Retrouvez son témoignage complet et ses conseils sur www.unil.ch/perspectives.

Cécilia Bovet, médiatrice culturelle, programmatrice écoles et jeune public du Festival International de Films de Fribourg

En 2006, Cécilia Bovet termine sa licence ès Lettres en russe, histoire et esthétique du cinéma et histoire. Dès 2007, avec le programme Unistages (UNIL), elle obtient un stage de documentaliste au CICR à Genève où elle participe à la gestion de la collection iconographique historique. Par la suite, plusieurs remplacements lui permettront d’y travailler durant 3 ans. En 2009, elle suit un cours de base en muséologie du Conseil international des musées (ICOM) qui lui permet de découvrir la médiation culturelle: être au cœur d’événements où elle peut aller à la rencontre du public sera désormais le pivot de son projet professionnel. Les visites guidées qu’elle anime à la «Maison d’ailleurs» à Yverdon lui confirment, par la pratique, son intérêt majeur pour ce domaine d’activité.

Son expérience dans la médiation culturelle commence par un stage et des mandats: au Festival Images à Vevey, de 2010 à 2014, et au FIFF, Festival International de Films de Fribourg  en 2011. Elle y décroche un court mandat pour la coordination technique. Puis un poste se libère et elle est engagée comme responsable du programme pour les écoles. Ses activités vont évoluer et se développer dans la médiation culturelle, le festival cherchant à diversifier son public.

Retrouvez son témoignage complet et ses conseils sur www.unil.ch/perspectives.

Karine Meylan, médiatrice culturelle, AnimArc, Musées de Pully

«Travailler dans la médiation culturelle demande une certaine capacité d’adaptation, car cela implique de travailler sur plusieurs fronts en même temps. Il faut également être créatif tout en maîtrisant les connaissances générales dans les domaines d’activité du musée. Une expérience dans la gestion de projet est également un plus pour travailler dans le secteur de la médiation culturelle. Et même si un musée n’est pas une école et que la médiation ne s’adresse pas qu’aux enfants, avoir un certain sens pédagogique est un atout.»

Retrouvez son témoignage complet et ses conseils sur www.unil.ch/perspectives.

Suivez nous:          

Pour aller plus loin

Travailler dans la culture

Dossier à lire sur www.unil.ch/perspectives

Partagez:
Anthropole - CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 29 78
Fax +41 21 692 29 05