Cristina Scherrer-Schaub

scherrer.jpg

 > 1947 Naissance

 > 1998 Professeure extraordinaire à la Faculté des lettres

 > 1999 directrice d’études à l’Ecole Pratique des Hautes-Etudes

 > 2002 Professeure associée

Cristina Scherrer-Schaub nommée professeure honoraire de la Faculté des lettres

Cristina Scherrer-Schaub, originaire du Tessin, a tout d’abord obtenu une Licence en philosophie et mathématiques à l’Université de Fribourg en 1972. Elle a ensuite travaillé dans un institut d’intelligence artificielle avant de se tourner vers ce qui deviendra sa passion, sa carrière, les études bouddhiques et tibétaines. En effet, sous la direction du professeur Jacques May de l’Université de Lausanne, elle entame un doctorat en philologie et philosophie bouddhique, apprenant, outre le sanscrit et le pali, le tibétain et le japonais.

Mme Scherrer–Schaub est nommée professeure à temps partiel à l’UNIL en 1998, occupant la chaire d’Etudes tibétaines et bouddhiques, créée sur le fonds Elizabeth de Boer. Parallèlement, elle devient directrice d’études (professeure ordinaire) à l’Ecole Pratique des Hautes-Etudes dès 1999, responsable de l’Histoire du bouddhisme indien tardif (IIe-XIIe s. de n.è.). Bien que fonctionnant principalement à Paris, Mme Scherrer-Schaub a joué un rôle très important pour les études bouddhiques à Lausanne et a contribué à leur rayonnement international.

Cristina Scherrer-Schaub est une des rares spécialistes mondiales travaillant sur les manuscrits tibétains anciens. En outre, elle fait de longs séjours de recherche et d’études dans des régions reculées d’Asie. Ainsi, en tant que collaboratrice scientifique, puis consultante du projet international (Université de Vienne et IsMEO/IsIAO Rome) de relevé et d’études des monuments, manuscrits et inscriptions bouddhiques du Tibet et des régions himalayennes, elle a effectué depuis 1992 un travail de terrain annuel dans diverses régions d’Asie, notamment en Ouzbékistan, au Pakistan, dans le Xinjiang et dans les régions tibétaines autonomes, en Chine, en Inde et en Indonésie.

Au fil de sa carrière, Mme Scherrer-Schaub a occupé de nombreuses charges scientifiques, comme membre de comité scientifique de sept instituts universitaires, éditrice et rédactrice de revues renommées comme le Journal Asiatique et le Journal of the International Association of Buddhist Studies. De 2003 à 2010, elle a été Secrétaire générale de l'International Association of Tibetan Studies. Présentement, elle a été honorée comme Présidente de l’International Association of Buddhist Studies.

Ses recherches principales portent sur l’histoire de la transmission des textes indiens en Asie centrale et au Tibet, sur l’usage de l’écrit et sur la dynamique entre les textes philosophiques et les textes didactiques. Une partie de ses travaux porte également sur la mise au point d’outils méthodologiques pour dater les manuscrits tibétains. Parmi les publications récentes on peut noter :

  • «Copier, interpréter, transformer ou des modes de la diffusion des Écritures et de l'écrit dans le bouddhisme indien», in : Gérard Colas et Gerdi Gerschheimer (dir.) Écrire et transmettre en Inde classique. Paris, EFEO, 2009, [Études thématiques, 23], pp. 151-172 ;
     
  • «Scribes and Painters on the Road. Inquiry into Image and Text in Indian Buddhism and its Transmission to Central Asia and Tibet» , in: Anupa Pande (Ed.) The Art of Central Asia and the Indian Subcontinent in Cross-cultural Perspective. New Delhi, National Museum Institute / Aryan Books International, 2008, pp. 29-40 ;
     
  • «Immortality extolled with reason» Philosophy and Politics in Nāgārjuna», in : B. Kellner, H. Krasser et al. Eds. Pramāṇakīrtiḥ. Papers dedicated to Ernst Steinkellner. Wien, ATBS Uni Wien, 2007, Part 2, pp. 757-793 ;
     
  • «Tibet, an Archaeology of the Written» In : Old Tibetan Studies dediacted to the memory of Ronald Emmerick (1937-2001) edited by Cristina Scherrer-Schaub, Leiden, Brill, 2012, pp. 217-254 ;
     
  • Cristina Scherrer-Schaub & George Bonani (ETH, Zürich) «Establishing a Typology of the Old Tibetan Manuscripts. A Multidisciplinary Approach» In : Susan Whitfield Dunhuang Manuscripts Forgeries. London, The British Library, 2002, pp. 184-215 [réédité et traduit partiellement en chinois dans:] The Cultural History of Western Tibet. Recent Research from the China Tibetology Research Center and the University of Vienna. Beijing-Vienna, 2008, pp. 299-337

Mme Cristina Scherrer-Schaub, par son extraordinaire érudition, son charme et son enseignement généreux, ici et ailleurs, a marqué le domaine des études bouddhiques internationalement. La Section de langues et civilisations slaves et d’Asie du Sud espère que Mme Scherrer-Schaub restera liée aux études bouddhiques de notre université et nous permettra de profiter encore de ses vastes connaissances et expériences tout à fait exceptionnelles.

Suivez nous:          
Partagez: