Après un Doctorat ès Lettres

Vincent Capt, professeur associé en didactique du français en août 2020

Vincent-Capt.jpg

Vincent Capt a obtenu en 2012 son doctorat ès Lettres à l’UNIL, en cotutelle avec l’Université Paris 8. Titre de sa thèse: La Manie épistolaire. D'une analyse textuelle à une poétique des lettres asilaires conservées à la Collection de l'Art Brut. Il travaille depuis 2016 à la Haute école pédagogique du canton de Vaud, où il a été nommé professeur associé en didactique du français en août 2020.

Son conseil: «Il ne faut pas hésiter à discuter autour de soi des éventuelles possibilités et à entretenir ses contacts malgré l’isolement que peut procurer la rédaction d’une thèse de doctorat. C’est par ces échanges informels que l’on peut être mis au courant d’un poste ou de certaines attentes.»

Découvrez la suite de son portrait sur unil.ch/graduatecampus.

Ariane Devanthéry, responsable patrimoine mobilier et immatériel au Service des affaires culturelles du Canton de Vaud

Ariane-Devanthery.jpg

Ariane Devanthéry a obtenu son doctorat ès Lettres à l’UNIL en 2008. Titre de sa thèse: Itinéraires. Les guides de voyage en Suisse de la fin du XVIIIe siècle à 1914. Contribution à une histoire culturelle du tourisme. Depuis 2015, elle est responsable patrimoine mobilier et immatériel au Service des affaires culturelles du Canton de Vaud.

Son conseil: «Ne pas se laisser déborder par l’ampleur d’une tâche et arriver à hiérarchiser est une compétence fondamentale dans mon métier.»

Découvrez la suite de son portrait sur unil.ch/graduatecampus.

Patrick Soom, conseiller scientifique au Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI)

Patrick-Soom.jpg

Patrice Soom a obtenu son doctorat ès Lettres à l’UNIL en 2010. Titre de sa thèse: From Psychology to Neuroscience. A New Reductive Account.. Il travaille depuis 2014 à la Confédération en tant que conseiller scientifique au Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) à Berne. 

Son conseil: «Lorsqu’il s’agit d’envisager la prochaine étape de sa carrière, il faut toujours essayer de se demander quelles sont réellement les possibilités qui sont ouvertes. Je vois énormément de personnes qui envisagent les options de façon extrêmement restrictive, car elles sont focalisées sur les compétences disciplinaires qu’elles utilisent dans leur thèse de doctorat ou dans leur post-doc. Quand on envisage la situation de cette façon, on se place dans une position très difficile pour la recherche d’emploi.»

Découvrez la suite de son portrait sur unil.ch/graduatecampus.

Suivez nous:          

Pour aller plus loin

Graduate Campus

Le Graduate Campus accompagne accompagne le parcours professionnel des doctorant·e·s et postdoctorant·e·s de l'UNIL, au travers notamment de conseils personnalisés et d'ateliers gratuits.

unil.ch/graduatecampus

Partagez: